RSS

Conférence de presse

Les auteurs de L’Anjou en toutes lettres, Raphaël Bodin et Bruno Deniel-Laurent, et le directeur des éditions Siloë, Laurent Hor, ont rencontré, jeudi 8 décembre 2011, plusieurs journalistes de la presse écrite angevine (Ouest-France, Courrier de l’Ouest, Anjou Eco, Vigneron du Val de Maine, Angers Mag Info, K-Libres, etc.) dans le cadre des Salons Donadieu afin de présenter l’ouvrage, disponible dans les librairies à partir du 12 décembre 2011.

Quelques journalistes présents lors de la conférence de presse : Patrick Touchais (Vigneron du Val de Loire), Bertrand Guyomar (Courrier de l’Ouest), Catherine Nedelec (Angers Mag Info), Alain Ratour (Anjou Eco), Caroline Dejean (Ouest-France)…

(photo : Stéphane Bureau du Colombier)

De gauche à droite : Laurent Hor, directeur des éditions Siloë, Raphaël Bodin, Bruno Deniel-Laurent.

(photo : Stéphane Bureau du Colombier)

François et Monique Catta, de l’Académie des Sciences Belles Lettres et Arts d’Angers.

(photo : Stéphane Bureau du Colombier)

Laurent Hor, directeur des éditions Siloë, Raphaël Bodin

(photo : Stéphane Bureau du Colombier)

*

*     *

Publicités
 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , ,

Pourquoi ce livre ?

L’Anjou en toutes lettres est une déclaration d’amour, la somme des passions dévorantes liant ses deux auteurs à leur province natale. Ayant arpenté le monde jusqu’aux antipodes, hier expatriés sur les rives du Mékong ou de l’Euphrate, ils savent qu’il y a un bonheur particulier d’être angevin : question de lumière, d’atmosphère, de caractère. C’est ce bonheur qu’ils ambitionnent de faire partager dans ce livre composé à quatre mains.

Le regard que les auteurs portent sur l’Anjou est charnel, chamarré, personnel. Il s’est incarné dans leurs expériences, confronté à leurs curiosités ; d’où la place accordée aux saveurs, aux traditions vivantes, aux joies et aux tragédies humaines, bref à tout ce qui fait de l’Anjou une terre à l’identité singulière.

Délaissant toute ambition exhaustive ou érudite, les auteurs ont pris un plaisir palpable à revisiter des thèmes classiques sous des angles inusités, et ils parviennent aussi à nous surprendre avec des sujets moins attendus. Il en est de cet ouvrage comme d’un parc de qualité où les chemins de traverse plus sauvages s’avèrent aussi intéressants à parcourir que les grands axes aménagés. Au fil de ces essais, on croise les figures de Richard Cœur de Lion et Patrick Dewaere, René Bazin et Titi Robin ; on suit Joachim du Bellay à Rome et Théodore Pavie sur l’île de la Réunion, on pénètre la mystérieuse intimité du Palais épiscopal d’Angers et l’on chemine, caressés par la lumière emmiellée de l’Anjou, à travers les vignobles du Layon ou de Savennières.

« D’ardent désir » : c’était la devise du Roi René. C’est elle, peut-être, qui a inspiré les auteurs de cet abécédaire amoureux.

Découvrez le sommaire et des extraits du livre

—————————————————

  • L’Anjou en toutes lettres, un abécédaire amoureux
  • Auteurs : Raphaël Bodin & Bruno Deniel-Laurent
  • Editeur : Siloë
  • Parution : 14 décembre 2011
  • 208 pages – broché
  • ISBN : 978-2-84231-522-1
  • Prix public : 25 €

Cliquez ici pour commander le livre (dédicacé) auprès des auteurs

—————————————————
 
Poster un commentaire

Publié par le 6 décembre 2011 dans Pourquoi ce livre ?

 

Étiquettes : , , , , , , ,

Bonus

Prochainement…

 
Poster un commentaire

Publié par le 11 novembre 2011 dans Bonus

 

Extraits de « L’Anjou en toutes lettres »

B comme « Bonnezeaux »

« On connait l’arrogance d’un certain Paris pour la Province : savant mélange de commisération, d’exhortation ambigüe, de morgue satisfaite. Quant il s’agit du vin, il semblerait que le Parisien, ne pouvant raisonnablement se gargariser de sa mixture montmartroise, laisse au Bordelais le soin de se croire le maître des élégances. Personne, du Jura à la Bourgogne, de Savennières à Saint-Chinian, ne s’en soucie : on sait bien qu’il ne faut jamais ôter leurs illusions aux paltoquets. Il arrive pourtant des moments où les légendes s’effondrent : en 2004, le concours mondial des vins de Bruxelles sacre le « Bonnezeaux  1996 » de Jean-Pascal Godineau « Meilleur vin moelleux du monde », laissant dans sa haie d’honneur d’altiers Sauternes, de sapides Tokay. Un « petit vin de Loire » au firmament de la reconnaissance ? Impensable pour certains. En Anjou, le palmarès fut accueilli avec nonchalance, et même avec une pointe d’appréhension : c’est qu’il est toujours risqué d’inciter les fâcheux ou les snobs à arpenter nos paisibles coteaux.(…) »

Extrait de « Bonnezeaux », un texte de Bruno Deniel-Laurent, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

B comme « Bretons de Trélazé »

« (…) Le pigrollier, en parler angevin, c’est l’oiseau qui vole le nid d’un autre. Le sobriquet ne s’imposait guère aux p’tits gars des Montagnes noires, transférés d’une misère l’autre, simples variables d’ajustement du patronat. A leurs héritiers, les pigrolliers n’ont pourtant légué ni la misère, ni même le ressentiment, mais la fierté de l’origine. Il faut marcher dans les rues de Trélazé le mercredi soir à l’heure où le Men Glaz affine la cohésion de ses pupitres, et surprendre la puissance déchirante d’un Kantig Santez Anna s’élevant à l’assaut des paysages ardoisiers. L’hymne tient tout à la fois du cantique, de la marche de guerre, de la complainte, il déploie une force farouche aussi bien qu’il creuse une faille. C’est un chant d’ailleurs, mais nos horizons l’acclament. Et comme eux, nous savons que la terre d’Anjou  serait imparfaite si ne s’y glissait pas un peu de la mélancolie bretonne.(…) »

Extrait de « Bretons de Trélazé », un texte de Bruno Deniel-Laurent, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

C comme « Cabernet d’Anjou »

« (…) Nous sommes à Paris, quartier Saint-Germain-des-Prés, et j’apprends que le Cabernet d’Anjou est à la fête. « C’est un vin un peu décalé et en même temps très chic ! » m’assure sans broncher une hôtesse d’accueil toute de rose vêtue. Après une Rosé Party dans le Marais, voici donc l’Art’by Cabernet-d’Anjou et ses dix performers chargés d’improviser des œuvres en live à l’occasion de la press party de l’évènement. « Normalement, des people vont passer ! » m’assure, surexcitée, ma petite hôtesse. Elle n’a pas menti : j’aperçois bientôt Derec et Laurent Ruquier… Le viticulteur qui pose près d’eux en tablier fuchsia semble aux anges. Un dépliant traînant sur une table m’apprend que les Cabernet d’Anjou seraient des vins « nomades et ludiques » ! Misère des events branchés… Être dans le vent : une ambition de feuille morte. (…) »

Extrait de « Cabernet d’Anjou », un texte de Bruno Deniel-Laurent, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

C comme « Cointreau »

« (…) Aujourd’hui, la maison Cointreau a choisi une ambassadrice plus percutante que l’onirique Pierrot, remisé au placard dès les années cinquante. Ce n’est plus le pâlot Pierrot qui vous conseille un dernier petit coup pour la route, mais la pulpeuse Dita Von Teese, éminente strip-teaseuse et actrice pornographique, qui engloutit des cocktails en vous adressant un provocateur regard lascif. Ancienne épouse de Marylin Manson, drôlatique et maigrelet chanteur vaguement sataniste, Dita surfe sur la vague du porno chic, façon burlesque et chic européen, très à la mode outre atlantique. Et cela tombe bien puisque près de la moitié des ventes se font aux USA.  (…) »

Extrait de « Cointreau », un texte de Raphaël Bodin, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

C comme « Curnonsky »

« (…) Un jour qu’il hésite entre absinthe et cocktail, Guinoiseau décide que ce sera là son nom de plume, Abscoc. Cette même marque d’élégance ironique se retrouve chez Maurice Sailland. Ce dernier, on le sait, choisit son pseudonyme sous les auspices d’Alphonse Allais qui lui conseillait une consonance en sky, le russe étant à la mode en cette fin de XIXe siècle. Pourquoi pas sky ? En latin cur non sky ? Choisir le nom de plume, qui va vous identifier au monde durant toute votre existence, sur un jeu de mots concocté avec Alphonse Allais, en référence à une mode passagère, le tout saumoné de latin, n’est-ce pas là faire montre d’une désinvolture tranquille et magnifique ? (…) »

Extrait de « Curnonsky », un texte de Raphaël Bodin, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

C comme « Cinéma en Anjou »

« (…) Les meilleures surprises viennent parfois du court-métrage  : L’Eclat, de Rodolphe Viémont, conte l’édifiante relation naissant entre un précieux crucifix et un restaurateur d’art chargé de lui redonner sa splendeur perdue. Né à Angers, et attaché à sa région, le réalisateur nous fait don d’un moment de grâce inouïe lorsque Le Trait d’Union, le bac assurant la traversée de la Mayenne à Pruillé, apparait telle une nef de lumière dans la nuit profonde ; une figure angélique et spectrale en descend, console le héros et le conduit vers l’autre rive, symbole puissant s’il en est puisque le film décrit la conversion d’un homme, son passage de l’ignorance à la verticalité. La scène finale, filmée dans la prieurale Notre-Dame-de-Cunault, s’appuie sur d’élégants travellings qui rendent hommage à la majesté de son déambulatoire, à l’ampleur de ses lumineux volumes. (…) »

Extrait de « Cinéma en Anjou », un texte de Bruno Deniel-Laurent, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

E comme « Empire angevin »

« (…) Longtemps le caractère remarquable de l’Empire angevin a été méconnu et même déconsidéré, en effet nombre d’historiens donnaient un sens à l’Histoire. Michelet par exemple raconte l’Histoire de la France et de sa formation ; et sachant qu’il aboutira son récit par l’Etat-nation républicain, il tend, à l’instar de nombre d’autres historiens « patriotes », à critiquer tout ce qui a empêché ou retardé à un titre ou à un autre l’avènement d’une France unifiée sous une forte autorité centralisée. Dans cette optique, l’Empire angevin constituait un frein et une menace empêchant la France d’accomplir son supposé destin. Il s’est donc montré très critique à l’égard des comtes d’Anjou et de leur « empire anglais », étonnant choix de termes pour qualifier des princes francs, parlant angevin, possédant la moitié de la France et plus de terres françaises que le Roi de France lui-même. De l’autre coté de la Manche, on trouve chez certains auteurs un mépris similaire pour ces Plantagenêt qui ne parlaient pas anglais, bâtissaient des cathédrales en France, et en un mot perdaient leur temps sur le continent au lieu de le consacrer à la splendide île britannique. (…) »

Extrait de « Empire angevin », un texte de Raphaël Bodin, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

E comme « Elixir Combier »

« (…) On ne peut que s’insurger contre la sinistre mode des mignonnettes, ces ridicules micro-flacons qui ne parviendraient pas même à étancher la soif d’un nourrisson nouveau-né. Comptez qu’il en faut bien trois ou quatre pour constituer un verre normal, et que donc vous allez jeter ces trois ou quatre flacons par verre servi, au lieu d’une bouteille pour quatre ou cinq verres. Un salutaire réflexe écologique nous fera donc fuir ces jouets à la misérable contenance. Et puis quoi ! Des mignonettes aux pays de Gargantua et Grandgousier, c’est provoquer les mânes de nos ancêtres et risquer la nocturne visite des fantômes de Rabelais et Curnonsky. (…) »

Extrait de « Elixir Combier », un texte de Raphaël Bodin, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

M comme « Maine-et-Loire »

« (…) Au nom de la nature contre l’Histoire humaine, d’une naturalité rationalisée et rectifiée au cordeau, on va donner à ces départements le nom de la particularité géographique qui est la mieux censée les caractériser. Le plus souvent, on affublera les vénérables pays du nom des fleuves et rivières qui les traversent. Exit donc l’Anjou, bonjour Maine-et-Loire, un Maine-et-Loire constitué de communes angevines mais ne recouvrant qu’à peu près les deux tiers de l’Anjou. En revanche, la France, nationalisme oblige, échappera au mouvement, et ne sera pas rebaptisée Seine-et-Rhône ou encore Prés-et-Forêts. Le même système de « rationalisation » et de négation de l’histoire sera en revanche appliqué aux contrées que le régime révolutionnaire, après avoir déclaré la paix au monde, soumettra militairement ; ainsi la République française s’adjoindra-t-elle une trentaine de départements : Bouches de l’Escaut, Forêts, ou encore Jemmapes (pour commémorer avec tact la conquête du pays), etc. Ces ingrats ne méritaient sans doute pas que nos armées leur apportassent les lumières révolutionnaires, puisque sitôt nos troupes chassées de chez eux, ils ont jeté aux orties les belles désignations que la République leur avait attribué, pour replonger dans leurs errements passés et reprendre leurs anciens noms (de Hainaut, Zélande ou encore Luxembourg). Nous en revanche, nous avons persisté, nous sommes maineetloiriens et nous le restons, et depuis peu, la générosité de nos technocrates est telle que nous sommes aussi paysdeloiriens. Deux identités – ô combien fortes – pour le prix d’une.  (…) »

Extrait de « Maine-et-Loire », un texte de Raphaël Bodin, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

R comme « Robin (Titi) »

« (…) Une moustache de patriarche, d’éclatantes chemises aux cols acérés, une tignasse puissamment gominée : il y a du Jésus chez Titi Robin. Entendons-nous bien, je ne parle pas du Christ des Evangiles, plutôt celui du film Les Démons de Jésus de Bernie Bonvoisin ; ce Jésus-là est un drôle de rocker manouche, aimant le frisson et les filles de Gadjé. Sauf que Thierry Robin n’est pas né chez les Voyageurs. Gadjo d’Angers, il est entré en Tsiganie comme d’autres en religion. S’il a gardé son patronyme fleurant bon la Vendée angevine, Thierry est devenu « Titi », le guitariste virtuose. (…) »

Extrait de « Robin (Titi) », un texte de Bruno Deniel-Laurent, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

R comme « Rillettes »

« (…) Les rillettes constituent un mets équilibré, riche à la fois en viande et en graisse, d’une harmonie si subtile qu’elle n’apparait pas à tous de prime abord. C’est un mets sain qui garantit à votre corps une température agréable lorsqu’il fait froid. Rien ne vaut, à la première gelée, une bonne livre de rillettes au fond de la chaudière de l’estomac pour assurer au travailleur, outre le plaisir de la dégustation, confort de la digestion et durabilité dans l’effort. A l’homme elles confèrent, dit-on, vigueur, assurance et bonhomie, à la femme elles transmettent, paraît-il, une belle peau rosée ainsi qu’une générosité qui va se nicher jusque dans ses formes.  (…) »

Extrait de « Rillettes », un texte de Raphaël Bodin, dans L’Anjou en toutes lettres, Siloë, 2011

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

————————————————————————————————————————————

 
2 Commentaires

Publié par le 17 septembre 2011 dans Extraits du livre

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Où trouver « L’Anjou en toutes lettres » ?

Les éditions Siloë ont malheureusement cessé leur activité en juin 2013, mais il est possible de commander le livre directement auprès des auteurs (ouvrage dédicacé sur demande)

Prix public : 25 € – frais de port gratuits

——————————————————————————–

* Payer en ligne (paiement sécurisé) :

achetez

——————————————————————————–

* Payer par chèque :

Envoyer un chèque de 25 € libellé à l’ordre de RAPHAEL BODIN à l’adresse suivante :

Raphaël Bodin (L’Anjou en toutes lettres)

10 boulevard Foch

49 100 ANGERS

——————————————————————————–

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 septembre 2011 dans Commander le livre

 

Contacter l’éditeur et/ou les auteurs

Contacter les auteurs : lanjouentouteslettres [a] gmail.com

——————————————————————————–

Pour commander le livre directement auprès des auteurs, cliquez ici.

——————————————————————————–


 
Poster un commentaire

Publié par le 15 septembre 2011 dans Contacts

 

Étiquettes : , , , ,

Index des noms cités dans le livre

  • Abbé Blanvilain
  • Alanic Mathilde
  • Allais Alphonse
  • Allemandi Ariane
  • Antonini Jean-Claude
  • Arbrissel Robert d’
  • Ardant Fanny
  • Assayas Olivier
  • Augereau Albert
  • Bachir Munir
  • Balzac Honoré de
  • Barye Antoine-Louis
  • Bashung Alain
  • Bazin Hervé
  • Bazin René
  • Beauvois Xavier
  • Berlay de Montreuil
  • Bernanos Georges
  • Bertoldi Sylvain
  • Montfort Bertrade de
  • Bloy Léon
  • Bodinier Guillaume
  • Boltanski Christian
  • Bonchamps Charles Artus de
  • Bonvoisin Bernie
  • Bordereau Renée
  • Bordereau Venant-Michel
  • Botrel Théodore
  • Bouchitey Patrick
  • Boucret Jean-Pierre
  • Bouriché Henri
  • Bourré Jean
  • Boyer Jean-Paul
  • Brassens Georges
  • Brialy Jean-Claude
  • Broca Philippe de
  • Bruzelius Caroline
  • Burnouf Eugène
  • Buzatti Dino
  • Cabrera Dominique
  • Caran d’Ache
  • Carmet Jean
  • Carrier-Belleuse
  • Cathelineau Jacques
  • Cau Jean
  • Céline Louis-Ferdinand
  • Chabrol Claude
  • Charette François-Athanase de
  • Charlemagne
  • Charles Ier d’Anjou
  • Charles II d’Anjou
  • Charles le Téméraire
  • Charles Robert d’Anjou-Sicile
  • Charles VII
  • Chateaubriand François-René de
  • Chatiliez Étienne
  • Chauou Amaury
  • Choulot (comte de)
  • Civrays Théophile
  • Clamens Jean
  • Claudel Camille
  • Clemenceau Georges
  • Clément IV
  • Clémot Marie
  • Coluche
  • Combier Jean-Baptiste
  • Conan le Tors
  • Confucius
  • Conradin
  • Coppée François
  • Cossé Brissac Charles-André de
  • Courbet Gustave
  • Cruz Pénélope
  • Curnonsky (Maurice Saillant)
  • D’Alençon Jean
  • D’Alluye Jean
  • D’Aragon Yolande
  • D’Elbée Maurice
  • Daudet (Madame Léon)
  • David d’Angers
  • David Jacques Louis
  • De Gaulle Charles
  • Debray Régis
  • Dédé
  • Delespine Jean
  • Demion Jacques
  • Demy Jacques
  • Depardieu Gérard
  • Derec
  • Des Roches Guillaume
  • Desbois Jules
  • Deutsch Lorànt
  • Devos Emmanuelle
  • Dewaere Patrick
  • Douesneau Véronique
  • Du Bellay Joachim
  • Duc Decazes
  • Dufilho Jacques
  • Dumas Alexandre
  • Dumnacus
  • Dumont Bruno
  • Duplessis-Mornay Philippe
  • Empereur Constantin
  • Etienne de Blois
  • Eudes II
  • Eve de France
  • Faiz Ali Faiz
  • Farge (docteur)
  • Feldt Kurt
  • Flaubert Gustave
  • Foucauld Charles de
  • Foulet (aumônier)
  • Foulques le Bon (Foulques II)
  • Foulques le Réchin (Foulques IV)
  • Foulques Nerra (Foulques III)
  • Freppel Charles-Émile
  • Gaignard Henri
  • Gance Abel
  • Genevoix Maurice
  • Geoffroy Martel
  • Geoffroy V (Plantagenêt)
  • Geslin Daniel
  • Godet Fabienne
  • Godineau  Jean
  • Godineau Jean-Pascal
  • Goulaine (marquis de)
  • Goupil René
  • Goya Francisco
  • Gracq Julien
  • Guitry Sacha
  • Hello Ernest
  • Henri Ier (roi d’Angleterre)
  • Henri II (comte d’Anjou et roi d’Angleterre)
  • Herbert Eveille-Chien
  • Houssaye Arsène
  • Hugo Victor
  • Ingelger
  • Jean Sans-Terre
  • Jean-Paul II
  • Jessey (Madame de)
  • Joly Nicolas
  • Joulain Emile
  • Jules César
  • Jünger Ernst
  • Jusserand Roger
  • Kent Clark
  • Kléber Jean-Baptiste
  • L’herbier Marcel
  • La Bouillerie Louis de
  • La Bruyère Jean de
  • La Celle Jean-Louis de
  • La Rochejaquelein Henri de
  • La Varende Jean de
  • Lardeux André
  • Le Moy (professeur)
  • Le Rallic Etienne
  • Léaud  Jean-Pierre
  • Leboeuf Julie
  • Leclerc Marc
  • Lefeuvre Clémence
  • Lefèvre Georges
  • Lefèvre Jean
  • Lénine (Vladimir Illitch Oulianov)
  • Leroy André
  • Linder Max
  • Littré Emile
  • Lonsdale Michael
  • Louis IV (roi des Francs)
  • Louis le Pieux
  • Louis le Premier
  • Louis VIII
  • Louis XI
  • Louis XVIII
  • Luchaire Achille
  • Madame Claude
  • Madiot (frères)
  • Malle Louis
  • Manet Edouard
  • Manfred (roi des Deux-Siciles)
  • Manson Marylin
  • Marais Jean-Luc
  • Marchand Erik
  • Maréchal Davout
  • Marielle Jean-Pierre
  • Massignon Louis
  • Maurin Mado
  • McLuhan Marshall
  • Méfret Jean-Pax
  • Melville Jean-Pierre
  • Mercier Jean-Adrien
  • Meyronnes de François
  • Michel (Mère)
  • Michel Pierre
  • Michelet Jules
  • Michon (colonel)
  • Miller Gérard
  • Miou-Miou
  • Mirbeau Octave
  • Mocky Jean-Pierre
  • Montaigne Michel de
  • Moreau Jeanne
  • Moreau Yolande
  • Morel Emile
  • Morlay Gaby
  • Mouret Emmanuel
  • Muray Philippe
  • Nahon Philippe
  • Napoléon III
  • Navarre (Henri de)
  • Odorico Isidore
  • Ombiaux (Maurice des)
  • Orwell Georges
  • Pampille
  • Pavie Charles Roque
  • Pavie Joseph
  • Pavie Louis
  • Pavie Louis-Victor
  • Pavie Pierre
  • Pavie Théodore
  • Péan Yvon (Guérin Defontaine)
  • Père Beauchêne
  • Perez Vincent
  • Philippe Ier
  • Piéplu Claude
  • Poisson Simon
  • Port Célestin
  • Prévost Daniel
  • Proust Marcel
  • Puycharic Donadieu de
  • Rabaté Pascal
  • Rabelais François
  • Ragueneau Maurice
  • Raspail (docteur)
  • Reggiani Serge
  • Resnais Alain
  • Richard Cœur-de-Lion
  • Richelieu (Cardinal de)
  • Ridan (Nadir Kouidri)
  • Robert (comte)
  • Robin Claude
  • Robin Louis
  • Robin Thierry
  • Rodin Auguste
  • Roi Arthur
  • Roi René
  • Ronsard Pierre de
  • Rostand Edmond
  • Rouff Marcel
  • Rumeau (Monseigneur)
  • Ruquier Laurent
  • Sablé Robert de
  • Saeidi Arash
  • Saint Isaac Jogues
  • Sainte Hedwige d’Anjou
  • Sainte Marie-Madeleine
  • Sainte-Beuve Charles-Augustin
  • Saint-Emeric
  • Saint-Etienne
  • Saint-Ladislas
  • Saint-Louis (Louis IX)
  • Saint-Louis d’Anjou
  • Salvator-Rosa
  • Sapera Gulabi
  • Scott Ridley
  • Serge
  • Séria Joël
  • Steinlen
  • Superman
  • Surcouf Robert
  • Talleyrand
  • Tavernier Bertrand
  • Thomas de Crète
  • Toublanc-Michel Bernard
  • Toulouse-Lautrec
  • Turpault Alexandre
  • Turreau Louis-Marie
  • Ulger (évêque)
  • Urbain IV
  • Vann Nath
  • Varda Agnès
  • Vercingétorix
  • Viémont Rodolphe
  • Villoutreys (marquis de)
  • Vincent Hélène
  • Voltaire
  • Von Teese Dita
  • Vornach (général von der)
  • Voyer Octave
  • Waro Danyèl
  • Westermann François-Joseph
  • Zola Emile
 
Poster un commentaire

Publié par le 14 septembre 2011 dans Index des noms cités

 

Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , ,